Construction de terrasse

Vous voulez profiter des belles journées d’été en aménageant une terrasse chez vous ? Vous pouvez faire appel à un professionnel pour réaliser les travaux et effectuer les démarches administratives. Vous avez également le choix entre différents types de terrasses et de revêtements. Découvrez-les dans le cadre de notre dossier sur les travaux de maçonnerie paysagère (lire ici).


Les types de terrasse et les démarches administratives

Il existe différents types de terrasses. Vous pouvez par exemple aménager une terrasse de plain-pied ne nécessitant généralement aucune autorisation. Vous devrez toutefois contacter le service d’urbanisme de votre commune pour savoir si des démarches particulières sont à effectuer.

En revanche, l’emprise au sol est comptabilisée si votre terrasse est couverte par un auvent. Notez qu’une déclaration préalable est nécessaire si cette emprise au sol est comprise entre 5 et 20 m². Si elle est supérieure à 20 m², un permis de construire est requis. Aucune démarche administrative n’est exigée si l’emprise au sol est inférieure à 5 m².



Des règles similaires s’appliquent pour les terrasses surélevées. Il en est de même si votre terrasse est construite en étage. Une toiture-terrasse ne crée par contre aucune emprise au sol puisqu’elle est aménagée sur une construction existante. Aucune autorisation n’est alors requise. Les constructions aménagées sur un site classé ou dans un secteur sauvegardé font l’objet d’une autorisation spéciale.

Le choix du revêtement

Le revêtement détermine le style de la terrasse. Les pavés ont leurs adeptes. Ils ont l’avantage de ne nécessiter aucun entretien. Vous avez le choix entre les pavés de granit, basalte, grès, porphyre ou béton. Ils peuvent être glissants en cas de pluie.

La pierre reconstituée est une alternative aux pavés et figure parmi les matériaux les moins coûteux. Vous avez la possibilité d’opter pour des revêtements imitant le marbre, le schiste, la terre cuite, voire le bois en fonction de vos goûts et de l’effet recherché. Ce type de revêtement pour terrasse est insensible au gel et antidérapante.

Le bois est également très populaire. Vous avez le choix entre différentes essences françaises ou européennes telles que le pin du Nord, l’acacia, le robinier ou le frêne. Le bois exotique tel que le teck, l’ipé du Brésil ou le cumaru figure aussi parmi les plus utilisés. Ces essences ont l’avantage d’être très résistantes. Composé de polyéthylène à haute densité et de déchets de scierie, le bois composite ne craint ni l’eau, ni le gel, ni le soleil.

Le carrelage a l’avantage d’être facile à entretenir. Les revêtements grès cérame imitent des matériaux naturels tels les tapis de coco, le métal ou le bois. La pose clipsée facilite encore plus la mise en place de ce revêtement. Préférez les carreaux antidérapants pour éviter les accidents.

A lire aussi

Choisir un barbecue fixe pour son jardin
Les murs extérieurs
Les allées de jardin
La construction de puits
Construire et rénover un escalier paysager en béton

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter