Comment agrandir votre maison ?

Avec les années, vous pouvez avoir besoin de mètres carré supplémentaires dans votre maison. Que ce soit pour aménager une nouvelle pièce, obtenir une plus grande surface habitable ou tout simplement plus d'espace de vie. Plutôt que de déménager, il existe une possibilité : l’extension de maison. Dans le cadre de notre guide sur les travaux de gros œuvre, nous vous présentons à travers cet article l’essentiel à savoir sur les travaux d'’extension de maison.

Pourquoi agrandir sa maison ?

L’arrivée d’un enfant, de nouveaux besoins en termes de rangement ou l'envie de vous aménager un bureau… Les raisons qui peuvent amener à une extension maison ou agrandissement de maison sont nombreuses. Le but, c’est évidemment de gagner de l’espace en créant une ou plusieurs pièce(s) supplémentaire(s). Avec l’extension de maison, c’est désormais possible sans avoir à déménager. Et l’avantage de ce type d’opération, c’est qu’elle apporte en plus une belle plus-value à votre maison. La rénovation ou le fait d'agrandir la maison dépend bien entendu des plans de la maison et l'ajout d'un nouvel espace dans votre maison n'est pas toujours possible.

Les règles d’urbanisme en vigueur à connaître

Avant toute extension de maison, il est indispensable de vous renseigner sur les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune, définies par le Plan Local d’Urbanisme. Vous pourrez alors choisir de mettre en place une extension s’intégrant parfaitement à la construction actuelle en termes d’architecture, ou qui s’en démarque, avec par exemple le recours à de nouveaux matériaux.

Quant aux démarches, sachez que pour les extensions de maison qui créent une emprise au sol ou un plancher d’une surface de 5 à 20 m², une simple déclaration de travaux sera suffisante. Et en zone urbaine, la surface de ce plancher est montée à 40 m², la condition étant que la surface totale finale de la maison ne soit pas supérieure à 170 m². Dans le cas contraire, il vous faut demander un permis de construire.

Il est toujours préférable d'avoir recours à un architecte pour certains types de travaux comme que la surélévation de toiture, l'aménagement des combles, l'extension de véranda ou n'importe quel projet de construction en général tel que la construction d'une maison à toit plat.

La RT 2012

La Réglementation thermique 2012 interdit la création d’une extension de plus de 30% de la surface de votre maison, ou de plus de 150 m². Si votre extension dépasse cette surface, vous serez soumis au paiement de frais pour le respect de l’environnement et aurez besoin d'un permis de construire et d'une déclaration préalable de travaux.

L’étude de sol

Avant de procéder à tous travaux d’extension de maison, il est parfois nécessaire de faire procéder à une étude de sol préalable. Le but est d’étudier le terrain de manière à déterminer s’il est effectivement à même d’accueillir une extension. Grâce à ce diagnostic préalable, il sera possible de déterminer le système de fondation le plus adapté afin d’en assurer la durée dans le temps.

L’extension contiguë

C’est la solution la plus répandue pour agrandir sa maison. Elle est possible à condition de disposer d’un terrain suffisamment grand. Il faudra alors créer ou modifier les ouvertures pour relier la maison à la nouvelle structure.
On pourra recourir au même matériau, généralement le béton, ou à de nouveaux matériaux tels que le bois ou le verre. Le verre étant utilisé pour extensions les vérandas, qui font partie des extensions de maison les plus plébiscitées, alors que les agrandissements et les extensions bois s'accordent tout autant avec les maisons bois que les maisons anciennes ou traditionnelles.

A lire aussi

Fondations : l’essentiel
Tout savoir de la surélévation de maison
Démolition de maçonnerie : l’essentiel
Focus sur l’évacuation des gravats

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter